#8 Baisse de popularité pour Ruby, Rumeur vs Realité

some test

Quentin Decoudier, Senior Software Developer au sein de Technology Partner est expert dans le langage de programmation Ruby. Ce langage permet de développer des applications, principalement web, rapidement. Avec l’arrivée de nouveaux langages plus “à la mode”, beaucoup de rumeurs ont circulé quant à la baisse de la popularité de Ruby. Mais qu’en est-il réellement ? Voici les explications de Quentin. 

Qu’est-ce que le langage Ruby ?  

Ruby est un langage de programmation open-source développé par Yukihiro Matsumoto (appelé “Matz” par la communauté Ruby) en 1995 au Japon. Il est reconnu par les développeurs pour être un langage qui applique, à merveille, le principe de programmation orienté objet. Majoritairement utilisé pour développer des applications web, Ruby est fréquemment utilisé avec son Framework Ruby On Rails.  

Quentin, quels sont les avantages de Ruby pour le développement d’un projet ? 

Ruby a la particularité d’avoir une syntaxe de programmation simple et “d’une logique proche du langage naturel”. Accessible, Ruby apparaît comme un langage facile à écrire et à maintenir. Personnellement, je trouve que Ruby est un langage simple pour les débutants, mais qui nécessite, comme tous, d’en comprendre lphilosophie. 

Ruby est un atout indéniable pour les start-up dans le domaine de l’IT. Grâce à celui-ci, on peut créer quelque chose de fonctionnel rapidement. Ici, je fais référence au MVP (“minimum viable product”) qui est une stratégie de développement utilisée pour mettre des produits/fonctionnalités rapidement sur le marché.  

Un autre de ses avantages est sa communauté. La communauté Ruby est grandissante et accueillante, on peut y retrouver des formations, des forums, des projets open-sources, etc. C’est très important pour nous, les développeurs, d’avoir des ressources pour nos projets et celles de Ruby sont particulièrement riches et de qualité. 

Ce qui m’amène à parler de RubyGems, qui est le gestionnaire de package de la communauté Ruby. Une vraie mine d’or où on peut trouver toutes sortes de modules que l’on peut intégrer à nos projets. Un véritable gain de temps !  

Que penses-tu des rumeurs disant que Ruby est en voie de disparition ? 

Je pense que Ruby a connu son heure de gloire avec l’expansion du web, notamment après la publication du Framework Ruby on Rails en 2005. Aujourd’hui, la communauté est fiable, les mises à jour sont régulières, la dernière version 2.6.3 date d’avril 2019. Nous développons en Ruby parce que nous aimons ce langage et pas parce que c’est “à la mode”. 

Ruby n'est pas un langage supporté par des grands groupes comme Microsoft par exemple. Mais il n’en reste pas moins compétitif, il suffit de regarder les enquêtes réalisées ses dernières années. Cliquez-ici. D’ailleurs de nombreuses plateformes connues comme AirbnbGrouponShopify, GitHub, ont étaient développées en Ruby. Voici une liste des applications web connues développées en Ruby  

Quels types de projets as-tu déjà développé en Ruby ? 

Avec Ruby, on peut développer toute sorte de projet facilement et principalement à destination du Web. Durant ma carrière, j’ai pu développer des projets comme : 

          1. Un annuaire en ligne, Yellow.lu 
          2. Henri.lu, un assistant local 
          3. Une web app qui simplifie la mise en relation de particulier avec les professionnels. 
          4. Une web app de réservation de bien immobilier 
          5. Une plateforme de gestion de données financières 
          6. Une web app à destination d’une ONG pour recenser et protéger les enfants du monde entier
          7. Des projets personnels
          8. Etc. 

Quels sont tes projets professionnels pour les années à venir ?  

A court terme, j’aimerais continuer de me former sur de nouveaux langages tels que React et Node JS. Je pense qu’ils seront un bon complément à mes compétences en Rails et Ruby. 

A long terme, j’aimerais évoluer dans ma carrière professionnelle et avoir un poste avec des responsabilités, du conseil et de l’expertise par exemple. 

Ecrit par Charline Pennisi